Comptines de cajou et de coco : 24 chansons des rivages de l'Afrique jusqu'aux Caraïbes

, , (Illustrations)

À propos

Partons sur la route des esclaves à la découverte d'un nouveau répertoire enfantin. Un parcours en chansons, entre sonorités roots et caribéennes, sur les traces de Cesaria Evora, Toto Bissainthe, Louise Bennett...

Ces comptines et berceuses, portées par des voix magnifiques, mettent en lumière la richesse du patrimoine musical créole et africain : berceuses béninoises, chansons contes de Cuba, work songs de Jamaïque, rumbas congolaises, chansons vaudoues haïtiennes ...
Grâce à des commentaires très documentés, le corpus retrace la route des esclaves et souligne la filiation entre l'Afrique et les Caraïbes, et les multiples influences du patrimoine musical.
Les illustrations chatoyantes de Judith Gueyfier sont autant de tableaux tendres et poétiques qui traduisent à merveille les différentes ambiances des comptines, chansons et berceuses du corpus.



Rayons : Jeunesse > Livres illustrés / Enfance (+ de 3 ans) > Musique / Chansons

  • EAN

    9782278121601

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    60 Pages

  • Longueur

    27.4 cm

  • Largeur

    27.4 cm

  • Épaisseur

    1.2 cm

  • Poids

    668 g

  • Lectorat

    Tout public

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Livre + CD Audio

Infos supplémentaires : Illustré   Broché  

Judith Gueyfier

  • Naissance : 11-12-1981
  • Age : 40 ans
  • Pays : France
  • Langue : Francais

Judith Gueyfier est née en 1981. Après un BTS à l'école Duperré, à Paris, puis les Arts Déco à Strasbourg, elle s'est lancée dans la presse et l'édition jeunesse. Son travail sensible s'est imposé en quelques ouvrages. Son univers graphique se nourrit beaucoup de ses voyages. Son pinceau fin et délicat restitue merveilleusement les paysages et les visages. Elle manie aussi à la perfection les motifs et les couleurs. Elle est devenue une collaboratrice régulière de Rue du monde, où elle illustre là son onzième titre, après notamment le somptueux Martin des colibris en 2008.

empty