Écologie

  • Abécédaire de l'écologie jeyeuse

    Kermel Eric De

    • J'ai lu
    • 6 Avril 2022

    Sans renier la gravité des constats, Éric de Kermel défend l'idée que la joie est un formidable levier pour ceux qui inventent une façon d'habiter la terre autrement. L'écologie joyeuse n'est pas un objectif, c'est un chemin.À l'écoute du cri de la terre, elle amène à vivre d'une nouvelle manière le lien au vivant, aux autres et à soi-même. Au-delà des menaces, le moment que nous vivons est une chance de recommencement, pour tous et pour chacun d'entre nous.Cet ouvrage, qui prend le contrepied d'une certaine forme de désespérance, invite à faire confiance aux générations nouvelles qui mobilisent le meilleur afin de créer un monde futur désirable.

  • Yanomami, l'esprit de la forêt

    ,

    • Actes sud
    • 13 Avril 2022

    Cet ouvrage est l'aboutissement d'une longue collaboration entre Bruce Albert, Davi Kopenawa et la Fondation Cartier autour des savoirs et pratiques du peuple Yanomami du Brésil. Il réunit un riche corpus d'entretiens et d'observations de terrain illustrées de photographies, dont la découverte montre que nous avons beaucoup à apprendre des Yanomami et de leur vision du vivant, du cosmos et des éléments.

  • Celia Laignel est passée d'un extrême à l'autre : d'adolescente surconsommatrice de fast-fashion, cosmétiques et autres gadgets à jeune adulte écolo et zéro déchet. Le changement s'est fait petit à petit et, surtout, il est toujours en cours ! Car prendre conscience de son impact écologique et mettre en place des actions qui visent à l'alléger, ce n'est pas une course de rapidité mais bien un cheminement qui dure tout une vie.
    Découvrez dans ce livre son Journal de bord écolo ! Pièce après pièce, elle vous présente ce qu'elle a mis en place pour moins consommer, pour être plus respectueuse de l'environnement. Le ton est drôle, léger et fédérateur, à l'image de ce qu'elle poste sur son compte Instagram @Keldechet.
    Lire le journal de bord de Celia, c'est se laisser guider doucement dans une réflexion écologique, comme on parlerait à une copine : sans jugement, avec douceur et humour.
    Le livre est divisé par pièces de la maison : salle de bains, chambre, cuisine, salon, hors de chez soi... pour que les actions soient plus faciles à mettre en place.
    Le livre est vraiment drôle, accessible et décomplexant.
    Il est pensé comme un journal aussi dans sa maquette : il y aura des jeux, des petites parties à compléter, les lecteurs pourront s'approprier des pages.

  • Le plastique est partout, et notamment au jardin. Ses dangers pour l'environnement sont innombrables, il est urgent d'en prendre conscience et d'agir en conséquence. Avec plus de 150 propositions et alternatives concrètes (souvent surprenantes et esthétiques !) et simples à mettre en oeuvre, ce livre nous accompagne dans cette transition nécessaire et nous encourage à trouver des alternatives originales.

  • Parution du 6e rapport du GIEC, plus alarmant que les précédents... Flot incessant d'images de plus en plus dramatiques sur nos écrans... Qui nie encore le réchauffement climatique et ses effets ? Hélas, quand on analyse attentivement les évolutions du climat aux portes du Potager du Paresseux entre 1946 et 2021, mauvaise surprise : la situation est bien pire ! Et, au regard d'un "agronome qui jardine", elle est également bien plus complexe !
    Cependant, rien n'est jamais totalement négatif : à condition d'innover, on peut s'adapter. Et même tirer avantage de la nouvelle donne ! Telle est la conviction de l'auteur, pour qui jardiner comme le faisait son père est désormais suicidaire...
    Comment réussir cette adaptation ? La question est au coeur de cet ouvrage. Comment esquiver les étés, avec les risques récurrents de canicule ? Comment échapper aux débauches d'arrosage ? Sans trop se fatiguer, comment cultiver davantage, bien plus tard en automne et jusqu'en hiver ? Comment installer ses légumes bien plus tôt au printemps ? Comment échapper aux gelées qui, malgré le réchauffement climatique, restent en embuscade ? Pour chacun de ces axes, l'auteur relate son expérience avec les innovations techniques qu'il met en oeuvre : divers chassis, tampons thermiques, serre froide, voiles, espèces et variétés les plus adaptées... et toujours sans aucun travail du sol, sans engrais, sans compost et sans buttes. Du coup, obtenir des radis roses à Noël a été une sorte de défi qu'il s'est lancé pour illustrer les nouvelles possibilités qui s'offrent aux jardiniers gourmands et respecteux du vivant.

  • Une vie sur notre planète

    Attenborough David

    • J'ai lu
    • 20 Avril 2022

    La véritable tragédie de notre époque se déroule sous nos yeux, à l'échelle de la planète tout entière:la disparition de notre milieu naturel. Notre mode de vie actuel précipite la biodiversité vers un déclin certain, et cela s'est produit au cours de ma seule existence. De même qu'après Tchernobyl la ville ultramoderne de Prypiat est devenue inhabitable et fut désertée en l'espace de quarante-huit heures, il ne sera plus possible de vivre sur notre planète si nous épuisons ses écosystèmes.Voici mon témoignage et ma vision de l'avenir. Comment nous en sommes arrivés là et comment, si l'on agit maintenant, il est encore temps de sauver la vie sur Terre.D.A.

  • écolonomie : entreprendre sans détruire

    Emmanuel Druon

    • Actes sud
    • 23 Mars 2022

    «Il est plus économique de produire de façon écologique.» Ce credo à contre-courant de l'entrepreneuriat traditionnel guide Emmanuel Druon pour transformer l'usine Pocheco depuis 1997.
    Alors qu'aujourd'hui l'économie est construite autour de la rentabilité à tout prix, Emmanuel et ses équipes ont fait le pari de privilégier le soin de la planète et des êtres humains. Autonomie en eau et en chauffage, panneaux photovoltaïques, recyclage, reboisement, toit végétalisé, phytoépuration, isolation, suppression des produits polluants : une stratégie globale est mise en place pour limiter au maximum l'impact de l'activité sur la biosphère. Et les résultats économiques sont au rendez-vous.
    Ce livre, actualisé en 2021, est le récit vivant de cette aventure depuis son commencement. Avec conviction, humour et précision, Emmanuel Druon démontre à quel point il est indispensable - et efficace ! - de penser le développement de l'industrie autrement.

  • La promesse

    ,

    • Bayard
    • 6 Avril 2022

    Quel monde allons-nous laisser à nos enfants ? L'enjeu intergénérationel de l'écologie est immense. C'est en écrivain, en amoureux des récits et des lois qui unissent les hommes et les femmes au vivant qu'Éric de Kermel dessine les pistes pour répondre à cette question.
    Nous nous étions habitués à faire reposer l'ordre du monde sur la promesse faite à nos enfants d'un monde meilleur. Aujourd'hui que nous savons cette promesse impossible, quel sens peut-il y avoir à faire des promesses qui ne peuvent être que fragiles ? Et si c'était cette fragilité qui permettait de transmettre le désir d'entrer en lien avec tout le vivant ? Et s'il fallait compter avec cette fragilité-là pour redonner sens à l'écologie ? Les pistes que dévoile le romancier résonnent avec les photos de Yann Arthus-Bertrand, où la terre vue du ciel est à la fois porteuse de blessures arides et de promesses fécondes. Un dialogue riche et puissant pour nourrir nos imaginaires d'horizons plus vastes et de possibles renouvelés.

  • Parler aujourd'hui d'écologie au singulier n'a guère de sens tant les mouvements qui s'en réclament sont multiples et opposés.De fait, l'écologie se divise désormais en sept grands courants:les «effondristes», qui tiennent la catastrophe pour inévitable; les alarmistes révolutionnaires, héritiers de la critique marxienne du capitalisme, qui plaident pour la décroissance, comme les écoféministes, les décoloniaux et les véganes, qui considèrent la lutte pour l'environnement comme indissociable de celle pour le droit des femmes, des colonisés et des animaux; les réformistes, qui pensent au contraire que la solution se situe dans la croissance verte et le développement durable. Viennent enfin les partisans de «l'écomodernisme» et de l'économie circulaire, que je défends ici.Ce livre analyse les idées, les convictions et les propositions qui animent ces différents mouvements, mais propose aussi une alternative écomoderniste à l'écologie punitive, une vision du monde qui esquisse enfin un grand dessein enthousiasmant pour une humanité réconciliée avec elle-même comme avec sa planète.L.F.

empty