Fantasy & SF

  • Le jardin quantique

    Derek Künsken

    • Albin michel
    • 2 Mars 2022

    « La technologie est capable de nous changer de façon fondamentale, jusque dans notre chair, et Derek Künsken témoigne de cette révolution avec un talent fou. » Liu Cixin, lauréat du Prix Hugo et auteur du Problème à trois corps.

    Belisarius Arjona, le magicien quantique, a réalisé la plus audacieuse escroquerie de tous les temps. Il est riche, son grand amour partage de nouveau sa vie, et surtout, il a mis la main sur la plus précieuse des technologies jamais mises au point.

    A priori, rien ne peut gâcher ce tableau... sauf la destruction totale de ses pairs, les Hommes Quantiques, et du monde sur lequel ils vivaient. Pour les sauver, tous sans exception, Belisarius va devoir conclure un marché avec les puissances qu'il vient tout juste d'escroquer, manipuler le temps et échapper à l'implacable Épouvantail lancé à ses trousses.

  • Nous sommes au xviiie siècle. Mael, paysan du Mantois et issu d'une famille bourgeoise déchue, vit avec sa femme et ses enfants. Un jour, une épidémie de peste emporte ses proches. Fou de douleur, il s'enfuit dans la campagne et finit par découvrir un menhir. À son contact, il se remémore soudainement ses vies antérieures : il fut combattant écossais, noble égyptien, druide du néolithique ou encore alchimiste vénitien. Persuadé que ses nouveaux pouvoirs lui permettront de retrouver sa femme, il se lance à corps perdu dans un périple épique.
    Le voyage est cependant semé d'embûches : un ennemi juré, dont il s'est attiré la haine dans une vie antérieure, le poursuit à travers les âges pour se venger. Au terme d'une quête initiatique et alchimique, Mael devra-t-il mourir, encore et encore, pour enfin comprendre le sens de son existence ?

  • L'alliance de fer t1. : le paria

    Anthony Ryan

    • Bragelonne
    • 2 Mars 2022

    Né dans le royaume troublé d'Albermaine, Alwyn Scribe a été élevé par une bande de hors-la-loi. Vif d'esprit et habile au couteau, il aime la liberté des bois et la compagnie de ses camarades voleurs. Jusqu'à ce qu'une trahison l'entraîne sur le chemin du sang et de la vengeance, un chemin qui fera de lui un soldat dans l'armée du roi.Placé sous les ordres de Dame Evadine, une noble tourmentée par des visions peuplées de démons, Alwyn doit survivre à la guerre et aux intrigues mortelles de la noblesse pour obtenir vengeance. Mais tandis que les forces des ténèbres - humaines et surnaturelles - se liguent pour neutraliser Evadine, Alwyn va devoir faire un choix: deviendra-t-il un guerrier ou restera-t-il un paria à jamais?

  • Because the night

    Gilles Vidal

    • La deviation
    • 8 Mars 2022

    C'est après l'effondrement, ou le Grand Chaos, ou encore le merdier, quand tout le bordel est tombé sur la tête de l'humanitéâ€- A la sortie d'un enterrement et malgré sa méfiance Angus - ce n'est pas son vrai nom - accepte de rejoindre une micro-communauté qui survit dans un village de basse montagne. Bientôt les vivres manquent et le groupe compte sur lui pour un raid d'approvisionnement sur un mystérieux entrepôt. Que cherche Angus ? Est-il vraiment là par hasard ? Dans ce court roman impressionnant, sans chapitres, Gilles Vidal poursuit son Å«uvre littéraire. Il joue ici avec les codes du roman post-apocalyptique. A quoi pense-t-on quand le futur est vide ? La mémoire du narrateur ne lui laisse aucun repos. Entre nostalgie et remords, les images du passé s'enchaînent, bousculant les propres souvenirs des lecteurs. Jusqu'à la saturation, et l'obscurité.

  • L'empereur est mort. Vive l'impératrice ! Lin Sukai occupe enfin le trône qu'elle a conquis au prix d'immenses sacrifices, mais la lutte ne fait que commencer. Son peuple se méfie d'elle. Ses alliances politiques sont fragiles. Et, au nord-est de l'empire, une armée de concepts rebelles fait des ravages, sous les ordres d'une femme mystérieuse qui compte s'emparer du trône.Pourtant ce n'est pas le pire des dangers : les Alanga, ces êtres terrifiants dont parlent les légendes, sont de retour dans les îles de l'empire. Et il s'avère que les légendes ne disaient pas tout, loin de là...

  • Paris, au début du XXe siècle.Les messieurs ont de fières moustaches, des chapeaux melons ; les dames portent des corsets, des jupons, des bottines à boutons. Déjà, de rutilants tacots pétardent parmi les fiacres le long des Grands Boulevards aux immeubles haussmanniens. Mais ce n'est pas le Paris de la Belle Époque tel que nous l'entendons : la tour Eiffel est en bois blanc, les sirènes ont investi la Seine, les farfadets, le bois de Vincennes, des chats-ailés discutent philosophie et une ligne de métro permet de rejoindre le pays des fées.Occupé à enquêter sur un trafic d'objets enchantés, Louis Denizart Hippolyte Griffont, mage du Cercle Cyan, se retrouve mêlé à une série de meurtres. Confronté à des gargouilles immortelles et à un puissant sorcier, Griffont n'a d'autre choix que de s'associer à Isabel de Saint-Gil, une fée renégate que le mage ne connaît que trop bien...Bienvenue dans le Paris des Merveilles.

  • L'ancelot avancait en armes

    Alex Nikolavitch

    • Moutons electriques
    • 11 Février 2022

    Sans nom ni expérience, celui que l'on surnomme l'ancelot, le petit garde, cherche son destin.
    Quand bruisse la rumeur qu'un nouveau roi, nommé Arthur, succède à son père, l'ancelot quitte sa Bretagne natale pour l'île britannique en quête d'un mentor.
    Entre les vestiges récents de l'empire romain et les antiques fées, dans un tout jeune royaume désuni encore sous la menace de nouvelles invasions, l'ancelot devra se forger un nom, et une légende.

  • Dix légendes des âges sombres

    Jean-Marc Ligny

    • L'atalante
    • 24 Février 2022

    Le Porteur d'eau est sombre. Ceux qui ont lu Exodes, dont cette nouvelle est un prélude, ne peuvent que s'en douter. L'espoir pour l'humanité est quasi inexistant.
    S'opposent deux humanités. Il y a celle de Clara, de son cancer de la peau, de la chaleur omniprésente d'un soleil meurtrier, de la sécheresse qui amène son mari, Cédric, à faire un voyage terrifiant pour aller chercher de l'eau potable dans le village despotique voisin. Et il y a celle de Mélanie, sa soeur, à l'abri du climat dans sa ville sous dôme.
    Quand, en 2019, lors d'une conférence sur l'avenir de l'eau, Eau de Paris invite Jean-Marc Ligny à écrire sur l'avenir de l'or bleu, c'est sa rareté qui prime pour lui. L'avenir de l'eau n'est pas l'océan, le réservoir, le fleuve. Non. Sa nouvelle est nommée Désert. Un voleur est venu faire ses ablutions dans la vasque d'une femme solitaire, tentant de survivre, viciant et s'appropriant la précieuse ressource. Alors que nous suivons son attente, fusil à la main, nous sentons chaque goutte de sueur perler de son visage.
    2030/2300 nous somme de rester humbles face au passage du temps. D'un côté, cette nouvelle nous donne espoir dans la solution technologique. Paul Oaken, ingénieur géologue, détaille sur son blog l'installation en 2030 d'un puits de carbone, permettant de capter jusqu'à cinq années d'émission de CO2. Nous suivons le protocole des méticuleuses préparations du terrain jusqu'à la fermeture du dernier puits. Oaken ferme alors son blog « l'esprit tranquille et la conscience en paix ». Lorsque, trois siècles après, dans la même vallée, les gens commencent à mourir asphyxiés, il est clair pour le lecteur que les sages recommandations de l'ingénieur n'ont pas été suivies.
    Lorsque nous ne crevons pas de chaud, c'est la possibilité d'un froid intense qui nous glace le sang. Dans La Frontière, nous suivons un garde dont l'habitude de l'horreur à briser toute empathie. En effet, à l'entrée de cet immense mur, dans sa casemate en tôle, il a pour ordre de tirer sur toute personne qui s'en approche du mauvais côté. Et il s'exécute sans tergiverser.
    Cependant, lorsque dans la lunette de son fusil il aperçoit un chiot, son sens des priorités est ébranlé. Là où il était incapable d'humanité envers un autre humain, le voilà prêt à se mettre en danger pour un canidé.
    De l'eau au carbone, des flux migratoires aux forteresses des plus aisés, Jean-Marc Ligny aborde, en se basant sur la littérature scientifique, nos futurs possibles.
    Ce recueil n'est pas gai, pas plus que le bonheur, dirait Max Ophuls. Mais il est nécessaire, si nous voulons éviter ce qui arrive à vitesse grand V.

  • Terra ignota t.4 ; l'alphabet des créateurs

    Ada Palmer

    • Le belial
    • 24 Février 2022

    Septembre 2454.
    Tant redoutée, mais inévitable depuis plusieurs mois, la guerre est là : l'âge d'or dans lequel prospérait l'humanité depuis trois siècles a volé en éclat, à l'instar de la cité aquatique d'Atlantis, première victime du conflit. Quelques semaines plus tôt, un procès retentissant a prouvé que l'équilibre précaire qui maintenait la paix entre les Ruches, ces organismes ayant remplacé les États-nations, n'existait qu'au moyen d'une série de meurtres calculés avec précision. Il n'en fallait pas davantage pour mettre le feu aux poudres. Dans ce monde où les frontières n'existent plus, où la technologie est si avancée que n'importe quelle création industrielle peut se muer en une arme de destruction massive, où les membres d'une même famille peuvent appartenir à des Ruches désormais ennemies mortelles, la guerre est un art à réinventer. Deux camps se dessinent cependant. Ceux qui soutiennent Sniper et sa volonté de réformer les Ruches ; ceux qui soutiennent J.E.D.D. Maçon, le dieu vivant ou prétendu tel, et son ambition de rebâtir un système plus juste. Or, dans les coulisses, d'autres conflits se trament, avec comme enjeu l'accès aux étoiles...

  • De l'Angleterre des Tudors aux flammes de Persépolis, de l'institut St Mary version moyenâgeuse aux prisons mortifères du XIXe siècle, Max a du mal à préserver un semblant de vie privée... Que faire alors, lorsque ses deux plus grands ennemis décident de venir la hanter à nouveau ?

empty